Isaparis75

Sous le Ciel de Paris, par Isabelle Esling

  • Archives:

  • Catégories

20
juil 2014
Deux scènes de bonheur à Paris
Posté dans livre par isaparis75 à 5:10 | Pas de réponses »

bulles savons

 

Les mauvaises langues et les esprits mesquins disent que le bonheur n’intéresse personne. Sans doute est-il absent de leurs propres vies.

Moi, le bonheur m’intéresse. Je le choisis comme principe de vie. Lorsqu’ il se propage autour de moi, comme une spirale, aux alentours de Paname, je le capture pour vous mes chers lecteurs.

Confortablement installée à la terrasse de mon Café fétiche, le Café Daguerre, je laisse fondre mon spéculoos dans la bouche tout en savourant mon expresso.

L’heure est à la détente. Je respire profondément. Mes yeux se promènent vers le ciel, observent les masses nuageuses blanches qui se profilent à l’horizon, puis se posent sur un jeune couple, qui fait son apparition, au 6 eme étage, de l’autre cote du trottoir, sur l’avenue Leclerc.

La fenêtre, haute et très étroite, taillée dans le toit en ardoise, laisse à peine assez de place pour ce jeune couple de 25 ans environ.

La jeune fille aux cheveux châtains, longs, presse son épaule contre le rebord de la fenêtre. D’une main, elle tient son iPhone blanc, d’où elle consulte sans doute des messages. Le jeune homme fume une cigarette. Je les observe, pendant qu’ils discutent, et baissent la tête, tour à tour.

Le jeune homme a fini sa cigarette. Tout à coup il saisit sa copine par la taille et l’attire a lui. Leurs regards et leurs lèvres se rencontrent. Ce baiser me fait planer quelques instants, avant que je ne m’aperçoive que mon café est froid et que les jeunes gens viennent de se retirer dans leur appartement.

 

Je suis au parc Montsouris, je descends une allée. J’observe, au passage, des sportifs faisant leur jogging.

Je m’assieds quelques instants sur un banc. Un enfant court, à quelques mètres de moi. Il possède un récipient, et une cordelette avec un anneau.

De l’anneau, s’échappent des bulles de savon multicolores. Je les observe s’échapper gaiement, profiter de leurs quelques minutes de liberté pour prendre leur ascension avant de se désintégrer totalement dans l’atmosphère.

Ces bulles, si magiques, créations d’un instant ont pourtant suffi à faire le bonheur d’un enfant et de mes yeux.

 

A Paris, la magie est là, à chaque instant, prête à  se dévoiler. Sachez ouvrir les yeux !

 

Copyright© by Isabelle Esling


Fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Le Marginal Magnifique |
Uneviedemots |
Quartlivre |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La page de Taquilée
| margotlivre
| Couleurplume